Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
vivelalecture

vivelalecture

billets d'humeur, notes de lecture, réactions de spectatrice...

REVISIONS : PROGRAMME DE 2nde - NOTIONS EN 1ère

REVISIONS : PROGRAMME DE 2nde - NOTIONS EN 1ère

Test de connaissances sur le programme de 2nde

et les grandes notions

 

  1. Quels sont les objets d’étude abordés en classe de 2nde ? Soulignez ceux que nous devons étudier l'année de 2nde. Précisez aussi les époques concernées (siècles).
  1. La poésie
  2. Le roman
  3. La lettre
  4. L’argumentation
  5. L’autobiographie
  6. La science-fiction
  7. Le théâtre

 

 

2.Indiquez le siècle des courants littéraires suivants :

- Le classicisme

- Le naturalisme

- Le romantisme

- Les Lumières

- le surréalisme

- le réalisme

 

 

3.Associez le nom de l’auteur au titre correspondant et signalez le courant littéraire (cf. ci-dessus).

 

TITRE

AUTEUR

COURANT LITTERAIRE

Le Supplément au voyage de Bougainville

 

 

Dom Juan

Tartuffe

 

 

Les Châtiments,

Les Contemplations

 

 

Candide ou l’Optimisme

L’Ingénu

 

 

Corps et Biens

Destinée arbitraire

 

 

Emile ou de l’éducation

Le Contrat social

 

 

Le Cid

L’Illusion comique

 

 

Bel-Ami

Pierre et Jean

Boule de Suif

 

 

 

4.Parmi les titres ci-dessus, trouvez un exemple

  1. de pièce de théâtre :
  2. de recueil de poésie :
  3. de texte argumentatif (essai, conte philosophique, etc.) :
  4. de roman et de nouvelle :

 

 

5. Placez sur un axe chronologique les auteurs suivants :

Balzac ; La Fontaine ; Hugo ; Breton ; Voltaire ; Musset ; Eluard ; Racine ; Rousseau ; Molière ; Maupassant ; Diderot ; Stendhal ; Aragon ; Zola.

 

16ème s.    17ème s.   18ème s.    19ème s.        20ème s.           21ème s.

 

____I_______I_______I________I__________I__________I________

 

 

6. Citez des auteurs qui illustrent les genres littéraires suivants :

  1. la comédie classique :
  2. la nouvelle réaliste :
  3. la poésie surréaliste :
  4. le conte philosophique :
  5. l’essai :
  6. le roman naturaliste :
  7. la tragédie classique :
  8. l’apologue (ex : la fable) :

 

 

7. Qui illustre le mieux l’art de la nouvelle au 19ème siècle ?

Donnez un exemple :  

- de nouvelle réaliste                                                   

- de nouvelle fantastique 

Définissez le récit fantastique.

 

 

8. Qui présente-t-on comme les précurseurs (ou initiateurs) du projet réaliste ? Entourez les bonnes réponses :

Les Goncourt – Maupassant – Flaubert – Stendhal – Barbey d’Aurevilly – Balzac – George Sand – Jules Vallès – Victor Hugo – Paul Verlaine

 

 

9. Quels sont les trois types de sujets proposés au baccalauréat (épreuve de français) ?

  • _________________________
  • _________________________
  • _________________________

 

 

10. Que désignent les mots ou expressions suivants ?

- l’incipit   

- le mode de narration 

- la structure du récit 

- le schéma narratif 

- les focalisations 

EXERCICES EN VUE DE LA CLASSE DE 1ère :

 

1. Voici une liste de termes qu'il faudra employer pour l'étude des textes à l'écrit ou à l'oral du bac :

le sonnet - le drame romantique - l'utopie - les focalisations ou points de vue - la parodie - le vers impair - un apologue - le pastiche - le "deus ex machina" - le noeud - l'incipit - une démonstration - les didascalies

 

Retrouvez quels mots renvoient à chacun des objets d'étude suivants :

a) la réécriture (1ère L) 

b) la poésie

c) l'argumentation

d) le théâtre

e) le roman

 

2. Qui a formulé la phrase suivante ?

 « Ce qui me semble beau, ce que je voudrais faire, c’est un livre sur rien, un livre sans attache extérieure. »

BALZAC - FLAUBERT - HUGO - MAUPASSANT - CAMUS

 

3. Que désigne le paratexte ?

a) la mise en page

b) le titre, les sources, dates, chapeau et notes

c) la problématique abordée

d) le thème

 

4. A quoi correspond généralement la date indiquée à côté du titre de l'oeuvre citée ?

a) date de composition (écriture)

b) date de publication

c) date de la mort de l'auteur

 

5. En quoi consiste une question de corpus ?

a) on doit comprendre l'intérêt et l'enjeu des documents ;

b) on doit se pencher sur l'un des textes en particulier ;

c) on doit confronter les documents : on les identifie, on cerne le thème commun et la problématique commune, on dégage l'essentiel des documents, on établit des liens entre les documents ;

d) on fait une étude exhaustive de chacun des documents, en les envisageant successivement.

 

6. Comment insérer et utiliser une citation ?

a) On la place entre parenthèses.

b) On la place entre guillemets.

c) On peut changer quelques mots mais on respecte la disposition des vers dans les poèmes.

d) On mentionne le nom de l'auteur entre parenthèses dans les citations longues.

 

7. La citation peut être argumentative, illustrative ou ornementative. Identifiez sa fonction dans chacun des exemples ci-dessous :

a) Toute une conception morale et optimiste de l'art paraît aujourd'hui vraiment dépassée, comme celle d'Anatole France écrivant "l'artiste doit aimer la vie et nous montrer qu'elle est belle."

b) Le comique de répétition est un élément structurant dans le dialogue des comédies de Molière. C'est ainsi que le spectateur s'amuse de la répétition de l'expression "Le pauvre homme !" dans le dialogue entre Orgon et sa servante, dans l'acte I du Tartuffe.

c) Racine reprend et renouvelle la métaphore précieuse du feu dans ses tragédies, pour exprimer la puissance dangereuse de l'amour. Ainsi, Pyrrhus s'écrie, dans Andromaque : 

"Brûlé de plus de feux que je n'en allumais".

d) On se détache aujourd'hui de certaines méthodes d'apprentissages jugées peu efficaces, comme la connaissance par coeur. Montaigne écrivait déjà au 16ème siècle que "Savoir par coeur n'est pas savoir."

 

8. A quel moment est-il conseillé de rédiger l'introduction de son commentaire ou de sa dissertation ?

a) au début de la rédaction, avant d'entreprendre le développement ;

b) après avoir trouvé sa problématique ;

c) à la fin de la mise au propre, quand on est sûr de son plan et du fil directeur suivi.

 

9. Corrigez la ponctuation des phrases suivantes :

a) Mais c'est une excellente nouvelle ?

b) Quand le prochain devoir aura-t-il lieu !

c) On distingue différents pouvoirs ; le pouvoir législatif - le pouvoir exécutif - le pouvoir judiciaire !

d) Ce raisonnement, démontre t il le résultat obtenu.

e) Nous nous demanderons comment le poète réussit à émouvoir le lecteur ?

 

10. Ponctuez de deux manières radicalement différentes l'extrait suivant pour changer le sens de l'énoncé :

 le président s'écrie ce jeune homme est complètement idiot

 

11. Retrouvez l'enchaînement logique des idées : restituez l'ordre du texte.

a) Peut-être même l'est-il beaucoup plus rarement qu'on ne pense.

b) Le jeu n'est pas seulement distraction individuelle.

c) Mais les jeux d'adresse apparaissent vite comme des jeux de compétition dans l'adresse.

d) Certes, il existe nombre de jeux, notamment des jeux d'adresse, où se manifeste une habileté toute personnelle et où il ne saurait surprendre qu'on jouât seul.

D'après R. CAILLOIS, Les Jeux et les hommes (1958).

 

12. Maîtrisez-vous l'emploi des temps ? Identifiez ceux des verbes soulignés ci-dessous.

a) Monsieur Grandet quitta les honneurs municipaux sans aucun regret.

b) Il avait fait faire dans l'intérêt de la ville d'excellents chemins qui menaient à ses propriétés.

c) Sa maison et ses biens, très avantageusement cadastrés, payaient des impôts modérés.

 

13. Quel mode est employé dans chacune des phrases ci-dessous ? (indicatif, subjonctif, conditionnel, impératif, infinitif, participe...)

a) "Va, cours, vole et nous venge." (CORNEILLE)

b) "Aimer à loisir / Aimer et mourir / Au pays qui te ressemble" (BAUDELAIRE)

c) "Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue." (RACINE)

d) "Le renard ayant la queue coupée" (LA FONTAINE)

e) J'aurais dû vous écouter !

f) Que l'année soit bonne pour vous !

 

14. Identifiez la valeur du présent : énonciation, vérité générale (gnomique), narration (ou historique)

a) En 1492 Christophe Colomb découvre l'Amérique.

b) Nul n'est censé ignorer la loi.

c) "Je sens en écrivant ceci que mon pouls s'élève encore : ces moments seront toujours présents." (ROUSSEAU)

 

15. Transformez des interrogations directes en interrogatives indirectes :

a) Il demande : "Est-ce que tu viendras à la réunion demain ?"

b) - Qu'est-ce qui te plaît dans ce livre ? me demande ma mère.

 

16. En quoi consiste l'étude des indices d'énonciation ?

a) On recherche les marques de la subjectivité : les indices révélant la présence du locuteur (sentiments, valeurs, opinions), les marques de la personne et les indices spatio-temporels, le vocabulaire affectif ou évaluatif...

b) On examine la longueur des phrases et leur rythme.

c) On s'interroge simplement : qui parle ? à qui ? où ? quand ?

 

17. Comment s'appelle un type d'écrit qui attaque des institutions ou des personnalités en vogue ?

a) l'éloge

b) le pamphlet

c) le manifeste

d) l'allocution

 

18. Comment définir ou caractériser l'ironie ?

a) C'est un énoncé explicite.

b) C'est un énoncé reposant sur la complicité avec le lecteur ou l'auditeur.

c) C'est un procédé implicite puisque l'ironie fait souvent entendre l'inverse de ce qui est dit.

d) Elle est plus facile à détecter à l'oral qu'à l'écrit grâce à l'intonation.

 

19. Quel procédé particulier utilise-t-on pour construire un énoncé ironique ?

a) l'antithèse

b) l'antiphrase

 

20. A quoi reconnaît-on le registre didactique d'un texte ?

a) Il suscite la pitié.

b) Il bouscule le lecteur et l'incite à réagir.

c) Il vise à enseigner et faire comprendre une leçon ou un principe.

d) Il fait le blâme de quelqu'un.

 

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article